" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur l'Association de solidarité franco-arabe - Extrait de "Un siècle de trahison"

"Un siècle de trahison -  La diplomatie française et les Juifs de 1894 à 2007" de David Pryce-Jones

 Extrait p.138-139

   "Le rapprochement (de la France) avec les Palestiniens trouve sa place naturelle dans la politique arabe de la France via l'Association de solidarité franco-arabe (ASFA), créée à l'instigation du général de Gaulle qui a placé à sa tête Louis Terrenoire, un compagnon de la Libération totalement acquis aux idéaux de l'OLP. Georges Montaron, le directeur de Témoignage chrétien, dont l'équipe est passée du sauvetage des Juifs à la haine d'Israël, assurera la diffusion de la revue de l'ASFA, les fonds secrets de l'Élysée lui permettant de créer ses réseaux. Maurice Couve de Murville sera membre de l'association.
     C'est l'ASFA qui organise la première rencontre entre Mahmoud Hamchari, porte-parole de l'OLP, et Fernand Rouillon, le directeur d'Afrique du Nord et du Levant au Quai d'Orsay106 En 1970, le Quai, de concert avec l'un des conseillers particuliers du leader palestinien, Khalid alHassan, transforme le bureau parisien du parti de Yasser Arafat en représentation officielle de l'OLP, ce qui a pour effet immédiat de transférer dans les rues françaises la brutale politique du Moyen-Orient. Dès décembre 1972 Mahmoud Hamchari est assassiné, très certainement par le Mossad. Il apparaît alors que son bureau a servi de dépôt d'armes et de centre de communications bien au-delà de son rôle efficace de rassembleur des partisans de la cause palestinienne. Non seulement Israël n'a plus à ménager la France, devenue champ de bataille, mais encore il peut faire ainsi passer des messages clairs. Le successeur de Mahmoud Hamchari, Azzedine Kalak, est tué quant à lui par le groupe palestinien dissident Abou Nidal. Il y aura de nombreux autres assassinats au cours des années 70."

106. Cf. É. Aeschimann, C. Boltansk.i, Chirac d'Arabie, Paris, 2006, p. 53-54.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :